Jour 15 : Simulation de séisme, Ikebukuro

Lundi, une fois les cours terminés, nous décidons tous d’acheter un bentô dans un combini (ces petits commerces ouverts 24h/24 et 7j/7 au Japon que l’on peut trouver partout à Tokyo) puisque nous n’avons pas beaucoup de temps ! Pour ma part, je prends un délicieux bentô bien complet, avec du riz, du poisson, des légumes… Avec en dessert un mochi (pâte de riz gluant) au sésame avec ce qui m’a semblé être de la pâte d’haricots rouges à l’intérieur ! Un bon repas !

Mon bentô !

Il fallait se dépêcher puisqu’à 14h, on devait se rendre à l’ELT pour participer à l’activité « Simulation de séisme » ! Une activité qui me tentait beaucoup et qui ne m’a pas déçu, même si c’est assez marquant. On s’est donc rendus à Ikebukuro pour pouvoir vivre cette expérience spéciale. Il y a souvent des séismes au Japon, dont deux la veille de cette activité, beaucoup les ont sentis, mais pas moi… Je dormais et ça ne m’a pas réveillé, contrairement à certains amis. Une fois arrivés, on commence par nous expliquer le fonctionnement des séismes… Et puis la simulation va commencer ! Une table, rien d’autre qu’une table, avec des écrans autour pour faire le décor et les objets qui tombent. J’ai personnellement testé le séisme de magnitude 7… Je peux vous dire que c’est vraiment impressionnant, j’espère vraiment ne pas vivre ça en vrai, même si on nous a prévenus qu’en étant 3 mois au Japon, on va forcément connaître un séisme de forte magnitude (+5). On devait se mettre sous la table et se tenir à un pied de table, mais en fait c’était assez inutile, puisque la table bouge avec nous (et on se cogne un peu partout)… C’est néanmoins essentiel de se protéger la tête grâce à la table. Je n’imaginais pas cela aussi fort et aussi long, c’était assez effrayant.

Ensuite, on a également pu tester une simulation d’incendie (puisque beaucoup de décès sont dûs à des incendies suite à un séisme), en étant dans une pièce où de la fumée arrive, pour savoir comment se déplacer (accroupi pour ne pas inhaler de fumée), bien fermer les portes derrière soi, etc. C’était également une bonne expérience, même si ça m’a moins marqué que la simulation de séisme. On a fini par une vidée d’une vingtaine de minutes sur le séisme et tsunami du 11 mars 2011, avec certaines images que je n’avais pas encore vues (pourtant j’en ai vu un bon nombre) et qui sont toujours aussi insupportables à regarder pour ma part.

Une fois cela fini, on s’est promené dans Ikebukuro, un quartier que j’aime beaucoup décidemment ! Très jeune, très actif, une ambiance qui me plaît énormément, comme je l’avais déjà écrit dans un précédent article si je ne m’abuse !

 

A Ikebukuro !

 

A propos Kevin

25 ans, passionné par le Japon !
Cet article, publié dans Séjour école de langue à Tokyo (3 au 24 juin 2012), est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Jour 15 : Simulation de séisme, Ikebukuro

  1. hasumi dit :

    Waw, j’ai toujours adoré le Japon (et toujours voulu y aller), mais je ne m’étais jamais attendue à quelque chose d’une telle ampleur… C’était un peu effrayant cette expérience, non ? Brr… Moi, ça m’effraye, rien que de lire ça… Est-ce que c’est courant ce genre de simulation dans les écoles, ou dans la vie quotidienne ?

    J'aime

    • Je ne sais pas trop si c’est courant, mais les Japonais sont bien préparés et savent ce qu’ils doivent faire lorsqu’il y a un séisme. Il y a des séismes si souvent (même si peu ont l’intensité que j’ai pu ressentir ce jour-là) que je ne sais pas si les Japonais ont besoin d’une telle simulation…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s