Ma journée au Comic Market 82

Je suis motivé pour un petit article à chaud sur la 82ème édition du Comic Market, plus grande convention manga/anime du monde ! Cette convention a lieu deux fois par an, en été et en hiver, et plus de 500 000 personnes étaient encore attendues lors de cette édition qui s’est déroulée du 10 au 12 août au Tokyo Big Sight !

Le Tokyo Big Sight

Je dois dire que je rêvais d’y aller depuis de bonnes années maintenant, après en avoir entendu parler un peu partout, notamment dans des mangas comme Genshiken (mon préféré) et sur de nombreux sites Internet… Je peux désormais annoncer joyeusement que j’y ai participé ce dimanche 12 août !

Dès le départ, on entre vite dans l’ambiance et j’étais vraiment impressionné de la taille de la convention, qui se divise en deux ailes, Ouest et Est, elles-mêmes divisées en 4 ou 6 énormes salles. Il y a évidemment une foule vraiment impressionnante et la chaleur se fait trèèèès vite ressentir dans la convention.

Sur le chemin vers l’aile Est

La convention se divise en trois grands principaux thèmes : les doujinshi (revues faites par des amateurs le plus souvent) qui occupaient toute la partie Est et la moitié de l’aile Ouest (et oui, rien que ça), les stands tenus par des professionnels (éditeurs, société de production d’animes…) sur la seconde partie de l’aile Ouest, et les Cosplay (fait de se « déguiser » dans un personnage de manga/jeu vidéo/etc) qu’on pouvait croiser un peu partout dans la convention, mais surtout sur une terrasse en hauteur du batiment où des séances photos étaient organisées.

On démarre par l’aile Est où se trouve donc uniquement des doujinshi… C’est quelque chose de très culturel mais qui peut nous paraître très bizarre (même si on s’y habitue), puisque la plupart des amateurs présentent des revues dans lesquelles on retrouve des personnages de manga/anime que l’on connaît. Il y a les doujinshi gentils, qui avec ces personnages créent une nouvelle petite histoire ou se contentent de les redessiner, mais il y a surtout les doujinshi pour adultes (qui représentent plus de 90% des doujinshi présents dans la convention) ! Avec parfois une publicité très voyante sur le stand, qui pourrait choquer plus d’un mineur (sachant que l’entrée est gratuite et non réglementée, je trouve ça un peu limite, mais passons). On se retrouve parfois face à des personnages que l’on connaît, mais dans des situations qu’on n’aurait jamais imaginé avec des pensées d’être humain normal. Le plus dérangeant reste encore les petites filles, un thème qui semble apprécié des otakus japonais… mais qui ne passerait certainement pas dans un autre pays.

En bref, des centaines d’amateurs et parfois quelques professionnels sont présents pour vendre leurs oeuvres, et les vrais otakus nippons savent très bien vers quels stands aller (certains stands ont d’ailleurs des files d’attente) pour trouver leur bonheur ou acheter le dernier doujinshi de leur artiste préféré ! J’ai pour ma part acheté un doujinshi de l’anime Hyouka que j’aime beaucoup (et qui connaît un certain succès au Japon, d’autant plus qu’il est encore en cours de diffusion) pour 700 yens ! J’ai eu beaucoup de chance, puisque le vendeur du stand m’a demandé d’attendre quelques secondes après avoir payé, m’a parlé d’un cadeau et m’a donné… les deux autres doujinshi qu’il vendait, dont un autre d’Hyouka ! Il en a également donné deux à William qui m’accompagnait alors qu’il n’a rien acheté ! C’est parfois utile d’être un étranger au Japon (ou comment économiser 1400 yens) !

Après un grand tour dans l’aile Est, direction l’aile Ouest !

Sur le chemin vers l’aile Ouest

On commence par les deux premiers halls, qui contiennent également des doujinshi, mais plutôt dédiés à un public féminin ! On commence donc par du soft, des dessins shôjo très beaux, mais on passe plutôt rapidement vers du shônen ai, voire du yaoi, genre regroupant les mangas homosexuels entre hommes, thème très apprécié des Japonaises. Une fois encore, dans cet environnement plutôt féminin (la majorité des personnes assises derrière les stands étant des femmes), on bascule à un moment vers des doujinshi clairement pour adultes.

Nous décidons ensuite de monter à l’étage pour voir les autres stands, mais aussi le Cosplay ! On passe devant eux, nous faisons donc un petit tour entre ces beaux costumes et ces dizaines de photographes toujours prêts à mitrailler les jolies demoiselles ! Les Cosplayeurs prennent en effet la pause devant les objectifs des appareils photos de photographes plus ou moins professionnels. Coup de chance puisque le soleil était bien présent ! Alors que certains ont dû avoir chaud sous leur costume, d’autres ont opté pour une tenue plus légère !

Un joli cosplay au Comic Market

Après cela, direction les stands de professionnels, où beaucoup d’éditeurs et de studios d’animation étaient présents pour vendre des goodies des animes du moment. Moi qui pensais être plutôt à jour sur les animes, je me suis rendu compte que ce n’était pas vraiment le cas, je n’en connaissais que trop peu ! Mais c’était intéressant de voir de vrais stands avec de vrais moyens, contrairement à ceux de doujinshi, uniquement faits de deux tables et d’une affiche.

J’ai ensuite voulu voir le duo MOSAIC.WAV, qui était venu à la Japan Expo 2009 ! Ils étaient présents au Comic Market pour vendre un single spécial, mais aussi pour une séance de dédicaces ! Mais arrivés devant le stand, une queue était présente et la séance de dédicaces déjà commencée, alors que je n’avais pas pu acheter le CD. On m’a dit que les CDs seraient à nouveau en vente à partir de 15h, sauf que je ne savais pas que c’était également l’heure de la fin de la séance de dédicaces… Heureusement, j’ai eu l’excellente surprise de constater, une fois la file d’attente vidée, que mi~ko, la chanteuse, se souvenait très bien de moi ! Même si on est resté un peu en contact depuis la Japan Expo, je ne pensais pas qu’elle se souviendrait de ma tête, mais il faut croire que si, puisqu’elle a émis un cri continu lorsqu’elle m’a vu et qu’elle a dit aux hommes de sécurité de me laisser passer ! On a pu échanger quelques mots rapidement, mais je devais tout de même attendre 15h avant d’acheter le single puisque ce n’est pas elle qui gérait les ventes. Pendant l’attente, j’ai eu la chance de parler avec le manageur de MOSAIC.WAV pendant une dizaine de minutes (Kevinさんですか?C’est bien vous Kevin ?), de divers sujets, sur ma venue au Japon, sur la venue de MOSAIC.WAV en France, même si je n’ai pas tout compris de ce qu’il m’a dit (c’est quoi cette manie qu’ont les Japonais d’accélérer le rythme de paroles juste parce qu’on comprend quelques phrases ? Je ne suis pas devenu bilingue en deux phrases !). Dès 15h, MOSAIC.WAV quittent discrètement le stand, devant des fans qui attendaient encore. Je décide donc d’aller les voir rapidement, pour voir s’il y a pas moyen pour que j’ai une dédicace aussi. Dans sa grande gentillesse, ils me disent qu’ils vont attendre que j’achète le CD pour me le signer. J’étais aux anges. Une fois l’achat fait (et après avoir gratté quelques otak’), je me dépêche de retrouver le duo, qui m’emmènent dans un petit coin avec le manageur (pour ne pas être devant le stand) pour pouvoir discuter, signer mon CD, mais aussi prendre des photos ! J’étais vraiment ravi de pouvoir parler Japonais avec mi~ko pendant ces quelques minutes, cette fille est juste trop sympa ! Ce moment de bonheur intense s’est ensuite hélas terminé, mais j’ai de beaux souvenirs dans la tête, dans mon lecteur CD (ma deuxième dédicace du duo) mais aussi dans mon appareil photo !

MOSAIC.WAV & moi au Comic Market

Nous nous sommes ensuite promenés pendant l’heure restante (le salon fermait à 16h) et avons pu assister à l’applaudissement final de tous les visiteurs et des artistes lorsque la sonnerie annonçant 16h a retenti ! Cela ne se faisait donc pas uniquement dans les animes, ça se faisait également en vrai ! Un très bon moment.

C’était en conclusion une superbe expérience pour moi, je suis content d’avoir pu goûter à cette ambiance si particulière, d’avoir pu ramener des doujinshi et de beaux souvenirs avec un groupe que j’aime beaucoup. Une journée que je ne suis pas prêt d’oublier !

A propos Kevin

25 ans, passionné par le Japon !
Cet article, publié dans Découvertes au Japon, est tagué , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.