Mon expérience dans la distribution de flyers à Tokyo

Bonjour à tous !

Un petit article qui me replonge dans mon séjour estival au Japon, où, parmi d’autres activités dans l’entreprise dans laquelle j’ai fait mon stage, j’ai pu distributer des flyers ! Ca n’a l’air de rien comme ça, et si c’était en France je n’aurais pas trouvé ça réjouissant du tout, mais au Japon, distribuer des flyers s’apparente un peu à une religion.

En effet, on ne peut se ballader dans Tokyo sans croiser des personnes qui vont vous distribuer des flyers ou des petits paquets de mouchoirs-publicités. Ce sont souvent des étudiants qui font ce travail en tant que « baito » (petit travail, souvent à temps partiel, pour se faire un peu d’argent de poche). Deux endroits me viennent à l’esprit, où vous ne pourrez échapper à ces distributeurs tout sourire pour que vous acceptiez ce qu’ils vous proposent : tout d’abord Akihabara, où, comme je l’ai déjà écrit dans mon article sur les Maids Cafés, de jolies demoiselles habillées en domestiques vous proposent des flyers pour le Maid Café dans lequel elles travaillent, ou Shibuya, où de beaux jeunes hommes guettent les jeunes filles (uniquement !) pour leur tendre un petit mouchoir. Mais ne vous inquiétez pas, si vous n’allez pas dans ces quartiers, vous en croiserez sans aucun doute, que ce soit des réductions pour un restaurant, des mouchoirs, ou quoi que ce soit d’autres !

Les mouchoirs avec pub imprimée distribués au Japon, avec ça, plus besoin d’acheter de mouchoirs !

Mon expérience en tant que distributeur de flyers

A deux reprises, je me suis retrouvé devant le restaurant géré par l’entreprise dans laquelle j’ai fait mon stage pour distribuer des flyers ! C’était un restaurant espagnol, donc le fait que je sois occidental a été plutôt positif. Ma mission était de distribuer un flyer avec des menus spéciaux et des réductions sous présentation du flyer à deux pas de la rue principale d’Akihabara… c’était sans compter le soleil ! Cela durait environ 1h (et oui, une fois le service commencé il fallait que l’on s’occupe de servir les clients dans le restaurants) et c’était tant mieux ! Souvent de 11h à midi… Une des heures les plus chaudes au Japon. En plein mois d’août, à cette heure-ci, je peux vous dire que les 35°C ont été bien désagréables (surtout qu’avec l’humidité présente au Japon, un 35°C japonais n’a absolument rien à voir avec un 35°CC français, il est beaucoup moins supportable…), mais qu’importe, je distribuais des flyers au Japon !

Petite courbette et sourire : indispensables !

Je suivais donc avec plaisir le protocole : une petite courbette, un arc de cercle pour tendre le flyer, un « onegaishimasu » (un « s’il vous plaît » poli) enjoué et un petit sourire, et hop, le tour est joué ! Enfin, pour ceux qui l’acceptent… Car les Japonais sont rôdés, avec toutes les choses qu’on leur distribue chaque jour, la plupart a de bonnes techniques pour éviter les flyers… Entre celui qui est plongé sur son téléphone portable ou qui répond à un appel au moment où il vous voit, la demoiselle qui se cache sous son ombrelle, celui qui se prend d’admiration pour un oiseau que lui seul voit, celui qui se retourne comme s’il était poursuivi, celui qui passe à une vitesse dingue, ou pire, celui qui vous ignore, on est servi ! J’ai aussi eu droit 2-3 fois à un « No, thanks » (et oui, des Japonais qui parlent Anglais, j’ai toujours du mal à y croire) de la part de Japonais pensant que tout ce qui n’est pas Japonais ne peut ni parler ni comprendre le Japonais… Mais c’est le jeu, et certains (surtout des jeunes) étaient parfois amusés de voir un étranger faire ce petit boulot.

Même si j’ai souvent admiré ces techniques qui étaient parfois très amusantes, je dois dire que je préférais tout de même quand une personne refusait poliment avec un petit sourire, ou mieux, quand la personne acceptait le flyer ! C’est très bizarre, mais ça fait chaud au coeur. J’ai même pu échanger avec un papy japonais très sympathique, qui était surpris de voir que je le comprenais et qui m’a souhaité bon courage avec la chaleur qu’il faisait, ça fait toujours plaisir !

Une très belle expérience que je suis ravi d’avoir pu vivre au Japon, pays du flyer et de l’art de l’esquive !

A propos Kevin

25 ans, passionné par le Japon !
Cet article, publié dans Découvertes au Japon, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mon expérience dans la distribution de flyers à Tokyo

  1. Je me suis toujours demandé pourquoi des mouchoirs ? En plus, les Japonais ne se mouchent jamais…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s